Amandine Garrido Gonzalez

Amandine Garrido Gonzalez a obtenu son diplôme d’interprète en danse de l’Université du Chili en 2002 et a travaillé pour diverses compagnies contemporaines à l’échelle de son pays. C’est en 2008 qu’elle arrive au Canada par le biais du spectacle Varekai du Cirque du Soleil où elle pratique l’art aérien. Outre son implication comme enseignante en danse et arts du cirque auprès de diverses clientèles dans des milieux variés, elle participe également à de nombreux projets de création, notamment Sève, dans le cadre du projet Rurart – Art contemporain en milieu rural, La géométrie des chats : le regard animal présenté dans le cadre du festival Viva! Art Action de Montréal et De la souffrance à l’amour, présenté lors de la Journée de la femme à Sutton en 2015. Ses inspirations, métissage entre les influences contemporaines et gitanes, lui permettent de nous livrer son sens de la danse sacrée comme expression du moment présent. Elle se distingue par sa grande polyvalence et sa forte présence sur scène. Amandine intègre l’équipe d’interprètes de la compagnie de danse Sursaut au printemps 2013. Acuna est sa première collaboration à titre de chorégraphe avec la compagnie.

Répertoire

Échos

L’écho, un son qui se répercute, se propage et se répète, mais qui toujours revient comme une réponse à son point de départ.

Acuna

Une œuvre chorégraphique pour les tout-petits qui marie la danse avec les arts du cirque.

Acuna

Une œuvre chorégraphique pour les tout-petits qui marie la danse avec les arts du cirque.

Moi au carré

Une incursion au cœur de la fougue adolescente

Chemins de travers

(2015) Créations in situ où les interprètes investissent l’intérieur du Centre des arts de la scène Jean-Besré.

La cigale et la fourmi

(2013) Une œuvre chorégraphique pour les petits et les grands qui pose un regard sur le monde de l’art et de l’agriculture.

À la nuit tombante

(2005) L’histoire d’Auguste, un cordonnier qui ne sait être ailleurs que dans son atelier. Il est inquiet, fatigué, désemparé. Un jour, il découvre la forêt d’eau…